top of page

«Nous sommes en train de dériver vers un totalitarisme qui ne dit pas son nom»

Dernière mise à jour : 29 mars

Depuis son premier entretien avec L’Impertinent il y a trois mois, Jean-Dominique Michel est devenu un acteur incontournable de cette pandémie, dans un jeu médiatique qui le porte tant au pinacle qu’au pilori. «Sulfureux personnage» pour les uns, voix de la raison pour les autres, ses analyses ne laissent pas indifférents et sont loin de rejoindre le consensus dont nos gouvernements sont coutumiers depuis le début de la crise. Dans cette seconde interview, l’anthropologue genevois tire un bilan de ces trois derniers mois, sous le feu des algarades propres à la lumière.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à limpertinentmedia.com pour continuer à lire ce post exclusif.

46 114 vues1 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Commentaires

Les commentaires n'ont pas pu être chargés.
Il semble qu'un problème technique est survenu. Veuillez essayer de vous reconnecter ou d'actualiser la page.
bottom of page