Le racisme noir sur blanc

Mis à jour : il y a 2 jours

Il semblerait que nous ayons du mal, en tant que société, à chasser un extrême sans en mettre un autre en marche. Les manifestations de ces derniers jours, nées de l’embrasement américain après la mort de George Floyd, tendent à le prouver. L’agitation mondiale tous azimuts dessert un débat qui semble malgré tout avoir sa place, éludant des interrogations qui méritent d’être soulevées. Y compris en Suisse. Et c’est bien là tout le drame d’une victoire pernicieuse de l’émotion sur la réflexion. Mais une question subsiste: pourquoi maintenant?

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.limpertinentmedia.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner

Posts récents

Voir tout

Les EMS survivront-ils au coronavirus?

«On est toujours plus intelligent après». C’est la rengaine officielle et récurrente en cette période de relâchement de tension, où il est opportun de faire vœu de sagesse et d’humilité. Or, il ne s’a