top of page

Une figure britannique de l'achat de vaccins Covid part travailler pour Moderna

L’ancien médecin chef adjoint de l’Angleterre, membre de la task force et partie prenante dans les négociations des contrats sur les vaccins est parti travailler pour le laboratoire pharmaceutique Moderna, révèle le Financial Times.

Sir Jonathan Van-Tam a été largement félicité pour ses compétences en communication pendant la pandémie.
© DR

En mai dernier, sir Jonhathan Van-Tam, figure bien connue des Britanniques dans la lutte contre le Covid, a accepté un rôle de senior medical consultant chez Moderna, l’une des entreprises pharmaceutiques pourvoyeuses de vaccins Covid.


Pendant la pandémie, Jonathan Van-Tam, plus connu sous le pseudonyme de JVT, a notamment fait partie de la task force en charge des vaccins. Celle-là même qui était à la source de «toutes les décisions sur les contrats d’approvisionnement en vaccins et les investissements majeurs dans la fabrication et les opportunités cliniques». Il a démissionné de ses fonctions au gouvernement en mars 2022.


Le vaccin Moderna a été approuvé pour une utilisation au Royaume-Uni en janvier 2021. Ce sont 17 millions de doses qui ont été achetées, contre 100 pour Astra-Zeneca et 40 pour Pfizer. Cependant, un achat supplémentaire de 60 millions de doses de Moderna a été accepté par le gouvernement fin décembre de la même année.


En 2022, le gouvernement a signé un partenariat de 10 ans avec Moderna pour «stimuler la recherche et le développement de vaccins à ARNm au Royaume-Uni, y compris la construction d'une usine qui pourrait produire jusqu'à 250 millions de vaccins par an», expliquent nos confrères. Selon une étude menée plus tôt cette année par le groupe de la société civile Transparency International, près d'un tiers de tous les nouveaux emplois occupés par d'anciens ministres et hauts fonctionnaires avaient un chevauchement significatif avec leur mandat précédent, rapporte également le Financial Times.


Ce jeu des chaises musicales entre structures étatiques et entreprises privées n’est pas rare. On se souvient notamment de Curtis Wright, chargé de l’approbation de l’OxyContin pour la FDA, parti travailler pour Purdue pharma (les créateurs du «médicament») moins de deux ans après avoir quitté son emploi. L'OxyContin est à la source de la crise des opioïdes aux Etats-Unis, responsable de plus de 600'000 morts en vingt ans.

735 vues3 commentaires
bottom of page