top of page

Pourquoi les hospitalisations des jeunes ont-elles explosé en 2021?

Dernière mise à jour : 22 juin 2023

Selon les statistiques médicales des hôpitaux, on a constaté une hausse flagrante des hospitalisations des jeunes en 2021, pour des maladies respiratoires, mais pas seulement. Le taux de tumeurs, de sclérose en plaque et de cancer du cerveau a également augmenté de façon considérable.

© DR


Les statistiques des hospitalisations en fonction de l’âge et de la pathologie sont disponibles sur le site de la Confédération depuis fin 2022. Pourtant, ils n’avaient pas suscité beaucoup d’intérêt jusqu’ici. Tout du moins jusqu’à ce qu’une personne, habituée à écumer, analyser et traduire des statistiques par la force des choses depuis la pandémie de Covid, se plonge dans leurs données et soulève quelques interrogations.


Dans un mail adressé à 241 parlementaires suisses, Vivianne Cuendet écrit: «Alors que les plus jeunes, ici les 15-39 ans, ne couraient aucun risque avec le Covid (à de très rares exceptions près), ils ont tout de même été fortement encouragés/poussés à se vacciner (...) En inspectant les codes diagnostiques hospitaliers de 2016-2021, j’ai été extrêmement choquée de certaines hausses, en 2021, année du vaccin, et non en 2020, 1ère année du Covid. (Alors que la taille de cette population a très peu évolué, 1,16% de 2016-2021 et 0,17% de 2020 à 2021)».


La statisticienne en herbe a recherché «s’il y avait des signaux principalement dans les codes diagnostiques de pathologies pour lesquelles la vaccinovigilance rapportait des effets secondaires et/ou mentionnées par des études scientifiques post-vaccination Covid». Pour illustrer ses résultats, elle a concocté quelques graphiques à l’aide des données publiées.


Les voici (sources en fin d'article):

«Alors que la task force, les médecins de plateau, l'OFSP dans sa FAQ ont tous prétendu, affirmé que les myocardites post Covid étaient plus nombreuses, la réalité est tout autre, puisque leur nombre a diminué en 2020, année Covid, (on ne peut exclure quelques diagnostics manquants au vu des mesures, mais c’est peu plausible au vu de la gravité de la pathologie pour laquelle le CHUV sur sa page mentionne l’hospitalisation), explique Viviane Cuendet.»


«Par contre il y a une explosion en 2021, ajoute-t-elle. Cela ne coûte rien de prétendre que ce sont des myocardites bénignes qui ne porteront pas à conséquence, en fait, on n’en sait rien, vu le peu de recul, et des études commencent à sortir qui montrent un pourcentage de dégâts sur du plus long terme.»

Selon Viviane Cuendet, n'importe qui pourrait faire le travail qu'elle a fait. Elle s'étonne cependant du peu d'intérêt que ces données suscitent auprès des autorités et ce dans le contexte d'une aussi large campagne de vaccination que celle que nous avons connue. «Je trouve choquant que personne à l'Office fédéral de la statistique (OFS) n'ait jugé bon de comparer ces résultats. Personne ne s'intéresse donc à cela?», s'interroge-t-elle.


Contacté, l'OFS s'est dit uniquement responsable de la «fourniture de données de base» et n'a pas souhaité commenter les graphiques. L'Office fédéral de la santé publique, de son côté, a déclaré «ne pas avoir d'indication pour interpréter ces chiffres».


Des questions, Viviane Cuendet n'a pourtant pas fini d'en soulever: «Beaucoup disent que le Covid est la cause de ces augmentations, dans ce cas, pourquoi des augmentations seulement l’année de la campagne de vaccination? D’autre part, on entend parler de retard de diagnostics. Ce n’est pas exclu, MAIS, s’il y avait des retards de diagnostics pour les cancers, cela devrait se marquer par une légère hausse (suite à une baisse en 2020) générale des cancers. Pas par certains cancers qui explosent!»


Rappelons que les taux de vaccination en Suisse ont atteint 50% pour les 10-19 ans, 73% pour les 20-29 ans et 74% pour les 30-39 ans.

 

Liens des fichiers de l’OFS concernés:

Statistique médicale des hôpitaux: nombre de cas et durée moyenne de séjour par classes d'âge, selon le code diagnostique, 2016-2021:

https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.assetdetail.3722890.html

https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.assetdetail.6406953.html

https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.assetdetail.10787002.html

https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.assetdetail.14841441.html

https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/sante/systeme-sante/hopitaux/patients-

hospitalisations.assetdetail.20044111.html

https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.assetdetail.23727890.html


Études scientifiques:

Méningite herpétique

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35367355/

Phlébite, thrombophlébite

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9177380/

Encéphalite

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8818972/

https://www.mdpi.com/2076-393X/10/1/43

Sclérose en plaque

https://link.springer.com/article/10.1007/s00415-021-10648-

w?fbclid=IwAR3iqmxaBA5vArMOiRQimpHcZxRjE8o-ISiT2WfAcdVf6xRWLIiKeQd7HYk

Tremblements

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8402736/

Surdité

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/37071555/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35793841/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35793501/

Embolie pulmonaire

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34804412/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34630307/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34807248/

Myocardite

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8216855/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/34934954

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34180390/

 

A lire aussi:







29件のコメント


Max Rebellito
Max Rebellito
2023年9月02日

Le plus cocasse restent les liens vers des études scientifiques pour essayer de conforter des croyances comme celle sur la SEP qui prote sur une seul cas et dit : "ll est impossible de déterminer à partir d’un cas individuel si cet événement est dû à la vaccination ou s’il s’agit d’une simple coïncidence"

いいね!

Max Rebellito
Max Rebellito
2023年9月02日

Donc ça n'est bien entendu que la faute à tous ces méchants vaccins ! Jamais la faute à ce gentil virus ! Et rien bien entendu sur les liens de Vivianne Cuendet avec Reinfo Covid 😂

いいね!

Et si ce n'était pas simplement du au fait d'Omicron ? Ou un mix du vaccin et d'Omicron ? Beaucoup semble oublier ce fameux Omicron qui a fait exploser les contaminations en 2021 (d'ailleurs beaucoup de pro-vaccins qui prétendent que c'est grâce aux vaccins qu'on est sorti de ce pétrin, oublient eux aussi que c'est plutôt grâce au virus lui-même et à sa variante Omicron !!). Bref statistique à creuser mais aussi à relativiser un tantinet.

いいね!

Un article original dont on ne trouvera nulle part l'équivalent! Félicitations à nos deux dames pour leur courage. Cela dit, ce qui m'a le plus frappé dans la vaccination "à la chaîne" et à des dimensions industrielles que nous avons vécue (une première dans nos pays, il me semble : un basculement historique), c'est l'usage de la contrainte indirecte (les fameux "nudges" dont parle l'ingénierie sociale) mêlée à la moraline mensongère de l'acte altruiste et vertueux, pratiqué prétendument pour protéger les tiers alors que cette fonction précise du vaccin n'avait même pas été testée. De fait, corruption généralisée et perversion du langage sont les caractéristique les plus visibles de notre époque, me semble-t-il, ce qui ne laisse pas d'inquiéter.

いいね!
返信先

J'ajouterais encore deux éléments pour caractériser ce "basculement historique" dont j'ai parlé, outre la vaccination de masse étatisée et quasi obligatoire. Ce sont les progrès spectaculaires de la "société de contrôle" à travers l'application "Swiss-covid" et le pass-sanitaire avec "Qrcode" et la quasi disparition de la liberté de prescrire dans la médecine indépendante avec l'interdiction de fait des traitements à l'hydroxychloroquine ou à l'ivermectine (patente dans l'affaire de "La Providence" à Vevey bien mise en lumière par Amèle Debey). Ces éléments de "progrès" (développement technologique accéléré du contrôle social et prolétarisation de professions hautement qualifiées) me paraissent extrêmement préoccupants. Notre société, de moins en moins libérale (et la pression au conformisme dans les médias de "grands chemins" en est égalemen…

いいね!

Et si ces pathologies chez les jeunes étaient le résultat des différentes formes de confinement, causes de stress, de désocialisation, de sédentarité et de malbouffe ?

Quoi qu’il en soit, les gouvernements et une majorité de la population ont choisi de sacrifier les jeunes, et c’est impardonnable.

いいね!
bottom of page