Des étudiants au front contre le retour du certificat Covid

Dernière mise à jour : 2 juin

Afin d’éviter que l’éventuel retour du certificat Covid ne vienne à nouveau perturber leurs études, plusieurs jeunes Vaudois se sont lancés dans une bataille juridique qu’ils estiment nécessaire afin de rappeler à nos gouvernants les bases de la démocratie. Pour ce faire, ils lancent un appel aux dons destiné à financer leur recours, dans l’espoir que celui-ci soit inscrit dans la loi.

© DR


Dans un billet publié le 22 septembre 2021 sur son blog, Suzette Sandoz comparait l’université au cirque Knie, s’alarmant de la pose de barrières autour des cafeterias de l’UNIL et de l’UNIGE. Il s’agissait à l’époque de protéger les élèves vaccinés des non-vaccinés. Du moins, c’est la seule explication – logique à défaut d’être cohérente – qui lui était venue.


Si aujourd’hui ces questions nous semblent lointaines, l’association Education Sans Certificat rappelle que la menace d’un retour du certificat Covid à l’automne est toujours présente. Afin d’exiger de la justice qu’elle se dresse en garde-fou en cas de nouvelles mesures dites sanitaires, 37 étudiants se sont lancés dans un combat juridique destiné à faire jurisprudence.


«Suite aux mesures de l’arrêté du 15 septembre 2021, concernant le certificat Covid dans les universités et Hautes Écoles, les étudiants ont été astreints, pour leur permettre de suivre leur formation professionnelle, soit à la vaccination, soit à des tests nasopharyngés réguliers prouvant qu’ils n’étaient pas porteurs du virus, explique l’association. Cette exigence porte atteinte à de nombreux principes constitutionnels tels que l’interdiction de discrimination et l’égalité de traitement ainsi qu’aux libertés fondamentales: liberté personnelle, l’intégrité physique et psychique, liberté de réunion, droit à la formation. Le principe de la proportionnalité a également été violé, tant sous l’angle de l’adéquation de la mesure que de sa proportionnalité. Le respect de ces libertés est fondamental dans une société démocratique où il n’existe par ailleurs pas d’obligation vaccinale générale.»


Afin de s’assurer que cette situation ne se reproduise plus, 37 étudiants ont fait recours contre cet arrêté en 2021, comme ils l’expliquent dans une vidéo publiée sur le site de l’association. Ce recours se poursuit actuellement et les étudiants ont besoin d’une aide financière afin de poursuivre leur combat.


«Il est important que nous puissions aller jusqu’au bout de la démarche pour faire jurisprudence, quitte à aller jusqu’au Tribunal fédéral, voir la Cour européenne des droits de l’homme, expliquent-ils. Pour ce faire, nous avons besoin de votre soutien pour soulager financièrement les étudiants engagés dans la procédure, pour un avenir sans certificat sanitaire dans les universités et Hautes-Ecoles en Suisse.»


Et de conclure: «En cette période d’instabilité et d’inconstance, il est important de demander aux autorités judiciaires de rappeler les bases de la démocratie, notamment par le respect des libertés fondamentales et principes constitutionnels qui nous apparaissent violés dans la présente affaire.»

 
Pour plus d’information sur ce crowdfunding, cliquez ICI!
1 405 vues1 commentaire